Besoin d'aide ?
Newsletter

REALISER UN MELANGE D’HUILES ESSENTIELLES POUR LA DIFFUSION

REALISER UN MELANGE D’HUILES ESSENTIELLES POUR LA DIFFUSION
By Rhiannon Lewis, Director of Essential Oil Resource Consultants, 
Editor of "The International Journal of Clinical Aromatherapy" & Host of "Botanica" Events
 

Avant toute utilisation, nous conseillons de consulter un professionnel de la santé spécialisé en aromathérapie ainsi que de réaliser un test d’allergie à cette huile essentielle BIO et ne pouvons être tenus responsables en cas de prise sans avis médical préalable.  

J’aime créer des mélanges à base d’huiles essentielles pour les utiliser en diffusion, tout en veillant à conjuguer efficacité et recherche d’un parfum équilibré qui soit agréable et sans risque à respirer. Ce parfum peut être personnalisé pour améliorer l'humeur, favoriser la détente et créer une ambiance spécifique, tandis que les composants chimiques eux-mêmes peuvent procurer des bienfaits, comme neutraliser des odeurs ou purifier l’air.


Au fil des années, j'ai compris que plusieurs facteurs sont à considérer pour optimiser la composition même d’un mélange ainsi que l'usage auquel elle est destinée. Voici quelques éléments et conseils à prendre en compte pour obtenir une association harmonieuse d'huiles essentielles à diffuser cet hiver.

Eléments à prendre en considération :

Pourquoi souhaitez-vous diffuser des huiles essentielles ? Est-ce pour créer une ambiance ? Pour désinfecter ? Pour désodoriser une pièce ? 

·        Si vous souhaitez créer un parfum agréable pour enrichir votre ambiance, vous n’aurez pas besoin de diffuser une quantité importante d’huile essentielle. En fait, moins vous utiliserez d’huile par diffusion, plus vous parviendrez à agrémenter votre ambiance de façon plaisante ! Vous pouvez tout simplement ajouter quelques gouttes de votre mélange dans un bol d'eau chaude (gardé hors de portée des enfants ou des animaux domestiques) juste avant l'arrivée de vos invités, utiliser une bougie d'aromathérapie biologique de qualité toute prête ou encore déposer quelques gouttes d'huile essentielle dans un diffuseur ultrasonique avec de l’eau qui tournera pendant 20 minutes. Dans ce premier cas, mieux vaut toujours moins !

·        Si vous souhaitez diffuser au sein d’une pièce où quelqu’un serait malade dans le but de réduire potentiellement la viabilité des agents infectieux et donc la transmission de l’infection, la diffusion pourra nécessiter une quantité plus importante d’huile essentielle ainsi qu’une fréquence plus grande. En règle générale, 15 minutes de diffusion toutes les 3 heures suffisent dans ce deuxième cas. Pour ce genre d’utilisation, un diffuseur ultrasonique ou à nébulisation est plus approprié. 

·        Si vous souhaitez neutraliser des odeurs désagréables ou recourir aux huiles essentielles pour désodoriser un espace, il se peut que la diffusion ne soit pas toujours la solution idéale - vous pourriez plutôt envisager de créer un spray vaporisateur à base d'alcool et d'huiles essentielles à utiliser par intermittence en cas de besoin. Vaporisez en hauteur dans l'air près de l'endroit où se trouve l’odeur à neutraliser - veillez à ne pas vaporiser sur la peau ou sur des surfaces vernies. Surtout, n'oubliez pas que, dans la mesure du possible, une bonne ventilation et de l'air frais sont toujours plus efficaces que des parfums désodorisants !

 

Quel type de diffuseur utilisez-vous ?

Il existe de nombreuses façons de diffuser les huiles essentielles, du simple diffuseur à froid en céramique (idéal pour créer une ambiance dans un petit espace) au vaporisateur par chaleur (également utilisé pour l'ambiance), en passant par le diffuseur ultrasonique (ces derniers nécessitent souvent d'ajouter de l'eau ; ils peuvent être utilisés pour créer une atmosphère ainsi que pour désinfecter des espaces de petite ou moyenne taille par voie aérienne) ou encore celui à microparticules par nébulisation (parfait pour la désinfection de grands espaces et pour diffuser de plus grandes quantités d'huiles essentielles ; ces appareils possèdent généralement une fonction de minuteur marche-arrêt).

 

Taille de la pièce et ventilation

Selon la taille de la pièce, certains appareils de diffusion seront davantage adaptés à vos besoins (voir ci-dessus). N’hésitez pas à vous rapprocher de votre fournisseur de diffuseurs si vous souhaitez recevoir des conseils en fonction de vos besoins spécifiques. En particulier, la ventilation est très importante – pour éviter l'accumulation au fil du temps de composés organiques volatils qui pourraient nuire à votre santé. Si vous avez l’habitude de diffuser des huiles essentielles dans certaines pièces de manière fréquente, vous devriez aussi veiller à aérer ces mêmes espaces régulièrement. 

 

Durée de diffusion

Ce point est très important car il concerne l’aspect sécurité. Rien ne justifie de laisser tourner un diffuseur d'huiles essentielles en continu pendant une période prolongée. Cela est non seulement potentiellement dangereux - une haute dose de composés organiques volatiles peut s’accumuler dans la pièce, augmentant le risque d’irritation respiratoire, de maux de tête et même de dermatite de contact aérienne - mais c'est également un gâchis de vos précieuses huiles essentielles !

De nombreux diffuseurs sont équipés d'une minuterie intégrée – une fonctionnalité très pratique puisqu’il est facile d’oublier d’éteindre son appareil. Si votre diffuseur n’en possède pas, vous pouvez vous procurer un tel timer à brancher sur un câble séparé.  En règle générale, il est rare de devoir diffuser pendant plus de 20 minutes consécutives, et rarement plus de 4 fois par jour.

  

Des enfants ou des animaux sont-ils présents ?

La sécurité des enfants et des animaux domestiques est importante lors de la diffusion – veillez à placer votre diffuseur et vos huiles essentielles loin des endroits où ils peuvent être ramassés, renversés ou accidentellement déversés, léchés ou ingérés ! Il est très important d’aérer. Si vous avez un enfant de moins de 6 ans, je conseillerai de ne diffuser qu’en son absence puis d’aérer la pièce bien avant qu’il n’y retourne. Si vous avez des animaux, assurez-vous qu’ils puissent toujours sortir de la pièce lorsque vous êtes en train de diffuser des huiles essentielles. Ne jamais laisser un enfant ou un animal sans surveillance dans un espace où un diffuseur serait en marche. 

 

Quelqu’un est-il allergique ?

Pour certaines personnes très sensibles, l'inhalation de particules d'huiles essentielles diffusées peut déclencher la toux, l'éternuement ou, dans des cas extrêmes, une crise d'asthme. La personne peut également se plaindre de démangeaisons oculaires ou de maux de tête. Ces réactions sont généralement liées à un choix inapproprié (certaines huiles essentielles sont irritantes pour les voies respiratoires) ainsi qu’à une utilisation excessive (durée trop longue / dose trop élevée) des huiles essentielles. Pour certaines personnes, les migraines peuvent être déclenchées par la présence d’odeurs puissantes.

 

Quels sont la disponibilité et le coût des huiles essentielles que je compte utiliser ?

Au fil du temps, la diffusion consomme une quantité relativement importante d'huiles essentielles. Cela représente une biomasse élevée de plantes aromatiques. C’est pourquoi il est important de considérer les facteurs coût et disponibilité. Les mélanges de diffusion classiques sont généralement dominés par des huiles essentielles facilement disponibles, ayant une excellente volatilité (elles sont souvent riches en monoterpènes) et issues de sources végétales durables. Des exemples typiques concernent les huiles essentielles de plusieurs espèces d'agrumes, de conifères et d'eucalyptus. Celles-ci forment souvent la plus grande partie du mélange pour diffusion (généralement plus de 50 %) et sont complétées par des huiles essentielles plus onéreuses et présentes en plus petite quantités qui viendront façonner le caractère particulier et la profondeur du mélange.

 

Personnellement, j'évite les mélanges avec des huiles précieuses et onéreuses comme la rose, la mélisse ou le néroli - celles-ci sont utilisées dans mes autres traitements d'aromathérapie pour éviter de les " gaspiller " dans l'air ! De même, les huiles essentielles qui sont épaisses, résineuses et moins volatiles sont complexes à diffuser - il s'agit notamment d'huiles comme le patchouli, le vétiver ou le santal... qui conviennent sans doute mieux à d’autres modes d’administration. Cela ne veut pas dire qu'elles ne sont jamais utilisées, mais qu’elles ne représenteraient que des ingrédients mineurs dans la composition d’un mélange pour diffusion, si tant est qu'elles y soient intégrées.

 

Quelles précautions concernant les huiles essentielles que je compte utiliser

Chaque mode d'administration des huiles essentielles a ses propres consignes de sécurité. Pour la diffusion, comme déjà évoqué, la quantité d'huile essentielle diffusée ainsi que la durée de diffusion sont des éléments importants à prendre en compte pour la sécurité. 

De plus, certaines huiles essentielles sont difficilement diffusables en toute sécurité, quelle que soit la quantité, car elles peuvent provoquer une irritation des voies respiratoires ou une allergie respiratoire. Il s'agit généralement d'huiles essentielles riches en phénols (thym, origan, sarriette, clou de girofle) ou en aldéhydes (écorce de cannelle, citronnelle, citronnelle). Celles de menthe, comme la menthe poivrée ou la menthe des champs, sont aussi déconseillées. Les huiles essentielles susmentionnées ne doivent pas être diffusées seules ni constituer les principaux ingrédients d'une composition, mais, avec précaution, elles peuvent être incluses en très petite quantités si nécessaire. Outre la sécurité, ces mêmes huiles dégagent généralement une odeur très intense - une autre raison pour laquelle elles sont généralement incluses en faibles dosages dans un mélange, sans quoi elles tendent à dominer le parfum global d’une composition.

En gardant les points précédents à l’esprit, voici un exemple de mélange pour diffusion permettant d’illustrer le processus de création usuel.

Mélange gai et festif

L’objectif principal de ce mélange consiste à apporter un peu de lumière et de gaieté pendant les mois d'hiver, lorsque les gens sont confinés à la maison, qu'il fait froid dehors et que la luminosité réduite peut entraîner une baisse de l'humeur. Ce mélange vise donc essentiellement à créer une ambiance agréable et parfumée pour remonter le moral, pouvant même rappeler la période des fêtes de Noël à certains. Le second objectif de ce mélange vise à désinfecter l'air car un certain nombre des composants d'huiles essentielles qui y sont contenus agissent aussi comme des purificateurs d'air efficaces.

 

Comme vous le constaterez, j'ai calculé en pourcentages puisque cela me permet de mesurer le mélange final de plusieurs façons : en poids, en volume ou en gouttes selon les besoins.

  • Orange douce (Citrus sinensis) 40%
  • Sapin argenté (Abies alba) 25%
  • Benjoin (Styraz tonkinensis) 15%
  • Palmarosa (Cymbopogon martinii) 15%
  • Noix de muscade (Myristica fragrans) 3%
  • Clou de girofle (Eugenia caryophyllata) 2%
  • Total= 100%

 

Vous verrez que ce mélange est dominé (à 65% !) par des huiles essentielles à prix abordables, facilement disponibles, provenant de sources durables et ayant une bonne volatilité (agrumes et conifères). Pour moi, l'orange douce est familière, gaie et redonne toujours le sourire. Elle est appréciée par presque tout le monde. Enfant, je recevais toujours une orange dans ma chaussette de Noël. Cette huile me réjouit de par son côté festif ! J'ai personnellement choisi le sapin argenté comme conifère car j'aime son délicieux arôme de sapin de Noël, bien qu’il y ait de nombreux autres conifères que j’aurais pu choisir. Celui-ci me rappelle également les promenades rafraîchissantes en plein air.

 

J'ai sélectionné le benjoin car son arôme doux et chaleureux de vanille est agréable, réconfortant et rehausse la suavité de l'orange douce (remarque : le benjoin n'est pas une huile essentielle, veillez à choisir un produit de source sûre - la résine est de préférence extraite avec de l'alcool biologique plutôt qu’un autre solvant).

  

Le Palmarosa apporte une note de rose pleine de rondeur (j’aurais pu utiliser le géranium – mais cette huile est précieuse et onéreuse), arrondissant ainsi l’arôme et le rendant plus profond. Les huiles essentielles de noix de muscade et de clou de girofle sont également incluses pour ajouter une note épicée douce et chaleureuse au mélange – vous verrez que celles-ci ne représentent que 5% sur le total de la composition. A ce niveau de dosage, elles sont subtiles et perceptibles, apportant sans risque leur chaleur épicée au mélange.  

 

Remarque : La présence de benjoin ainsi que la combinaison d'agrumes et de clou de girofle rendent ce mélange trouble ! Soyez rassuré, son parfum et son efficacité ne sont pas impactés.

 

Comment ce mélange se traduit-il en grandeurs et en mesures à partir du pourcentage ?

Si je composais un flacon « de réserve » pour stocker mon mélange pour diffusion et que je disposais de l'équipement nécessaire pour mesurer le volume de chaque huile essentielle, je commencerais par un flacon en verre vide de 15 ml et j'ajouterais les volumes nécessaires d'huiles essentielles/aromatiques, calculés en fonction de leur pourcentage relatif. Cette quantité (15 ml) est suffisante pour de multiples diffusions pendant les mois d'hiver. De même, si j'avais une balance de précision, je pourrais peser chaque huile essentielle en fonction de son pourcentage relatif pour atteindre le poids total souhaité de la formule.

 

Pour une bouteille en verre vide de 15 ml avec compte-gouttes intégré :

  • Orange douce 6ml
  • Sapin argenté 3.75 ml
  • Benjoin 2.25ml
  • Palmarosa 2.25 ml
  • Noix de muscade 0.45ml
  • Clou de girofle 0.3ml

 

Sans appareil de mesure, je pourrais aussi mesurer la même quantité de gouttes exprimée en pourcentage dans une bouteille en verre vide de 5 ml. Cette méthode est moins précise, puisque la taille des gouttes de chaque huile essentielle peut légèrement varier. Cependant, pour un mélange de diffusion à utiliser chez soi, cela reste convenable. Cette quantité serait donc suffisante pour 10 diffusions environ :

 

Pour une bouteille en verre vide de 5 ml avec compte-gouttes intégré :

  • Orange douce 40 gouttes
  • Sapin argenté 25 gouttes
  • Benjoin 15 gouttes
  • Palmarosa 15 gouttes
  • Noix de muscade 3 gouttes
  • Clou de girofle 2 gouttes

 

Comment utiliser ce mélange?

·        Sur un diffuseur à froid en céramique : 5-10 gouttes, à renouveler lorsque l’odeur a disparu.

·        Sur un diffuseur par chaleur douce ou appareil de ventilation : jusqu’à 5 gouttes par intervalle de diffusion.

·        Dans un diffuseur ultrasonique : 5 gouttes à diffuser pendant 15-20 minutes maximum, jusqu’à 4 fois par jour.

·        Dans un diffuseur à microparticules par nébulisation : je visse la bouteille dans le diffuseur et règle la minuterie pour une durée de 15 à 20 minutes.

 

Bonne diffusion !