Besoin d'aide ?
Newsletter

LES DIFFÉRENTS TYPES DE LAVANDES

LES DIFFÉRENTS TYPES DE LAVANDES

Prisée dès l’Antiquité pour ses multiples bienfaits, y compris thérapeutiques et cosmétiques, ainsi que pour son parfum délicat et ses couleurs vibrantes, la Lavandula correspond à une plante solaire appartenant à la famille botanique des Lamiaceae, d’apparence semblable à un buisson robuste doté de longues tiges fines, d’un feuillage odorant et d’épis pourvus de fleurs bleus-mauves. A l’époque du Moyen-Âge, la dénomination de lavande renvoyait uniquement à la « Lavendula stoechas ». Pourtant, il existe en réalité une vingtaine d’espèces de lavandes provenant du pourtour méditerranéen et différant au niveau de leurs arômes, de leur aspect et de leur floraison. Après distillation des fleurs récoltées, les huiles essentielles respectivement obtenues selon la variété de lavande présentent également des propriétés moléculaires spécifiques. En particulier, quatre espèces notables de Lavandula se distinguent. Quelles sont-elles ?  

 

LA LAVANDE VRAIE (Lavandula angustifolia)

Également dénommée « Lavande Fine », cette variété de plante pousse à la fois à l’état sauvage et cultivé, à partir de 800 mètres d'altitude et jusqu'à 1800 mètres pour la lavande sauvage, de préférence dans des climats chauds et sur des sols arides. Ce sous-arbrisseau se reconnaît aisément à ses petites feuilles opposées et duveteuses ainsi qu’à ses fleurs d’une palette de couleurs allant du rose au bleu foncé. Sa floraison annuelle démarre à partir du mois de juillet jusqu’à fin août. 

Plus rare, la lavande sauvage est très prisée en aromathérapie en raison de ses propriétés apaisantes, cicatrisantes ou encore anti-sceptiques remarquables. Rafraîchissante et tranquillisante, elle joue également un rôle efficace pour favoriser la relaxation et le sommeil. Abondante au sein du Plateau de Caussols où notre distillerie Florihana se situe, nous la récoltons chaque année à la main, dès juillet lors de sa pleine floraison. A partir des fleurs ainsi recueillies sont produits notre huile essentielle et notre hydrolat de lavande fine sauvage, distillés tous deux selon un procédé innovant à basse température permettant de préserver les meilleures propriétés organoleptiques des plantes.      

De son côté, la lavande cultivée, dite « Officinale » et d’apparence plus élancée, correspond à une espèce que l’on retrouve notamment à perte de vue dans les champs provençaux. Son exploitation a majoritairement lieu dans le cadre de l’aromathérapie et de la parfumerie en vertu de ses arômes d’une grande finesse. 

Profils biochimiques: D’après leur composition, ces variétés de lavandes se révèlent notamment riches en Esters aux nombreux bienfaits tels que rééquilibrants et apaisants, ainsi qu’en alcools et hydrocarbures monoterpéniques réputés anti-infectieux entres autres propriétés.

LA LAVANDE ASPIC (Lavandula latifolia)

Davantage sensible au froid, cette deuxième variété fleurit plutôt en basse altitude, jusqu’à 800 mètres, dans des climats méditerranéens et sur des sols calcaires. Elle affectionne ainsi par exemple la garrigue française.  

De taille plus haute que la lavande vraie, la lavande aspic se singularise par ses larges feuilles, ses courts épis et ses fleurs d’un violet pâle aux arômes plus camphrés et de ce fait peu exploités en parfumerie. Sa floraison annuelle a lieu un peu plus tardivement, à partir de juin – juillet.

La distillation de ses sommités fleuries récoltées en été permet de produire une huile essentielle fluide qui se distingue par sa teneur en molécules aromatiques de cétones, dont le camphre, et réputée pour ses effets cicatrisants, anti-infectieux, antalgiques et anti-inflammatoires. Son utilisation sera par exemple très efficace en application cutanée pour soulager d’éventuelles piqûres d’insectes, irritations ou brûlures de la peau.  

Profil biochimique:

LA LAVANDE STOECHADE (Lavandula stoechas)

Également dénommée « Lavande Maritime » ou « Papillon » en raison de ses fleurs évoquant de petits papillons, cette troisième variété de lavande sauvage s’avère moins résistante au froid et à la chaleur que la lavande vraie et s’épanouit sous des climats plus doux et en bord de mer comme au Portugal ou bien dans les îles d’Hyères en France. 

La floraison annuelle de la lavande stoechade débute également plus tôt que les autres espèces de Lavandula, à savoir dès le début du printemps. De ses épis denses pourvus de fleurs de plus grosse taille et au violet prononcé émanent également des arômes camphrés moins appréciés en parfumerie. Il s’agit en revanche d’un agent aux propriétés anti-infectieuses et cicatrisantes reconnues. 

Profil biochimique:

LE LAVANDIN SUPER (Lavandula X burnati)

Qualifié d’hybride, le Lavandin Super résulte du croisement entre la lavande vraie et la lavande aspic, deux espèces bien distinctes qui se côtoient aux alentours de 800 mètres d’altitude.

Cette variété cultivée ne se retrouve pas à l’état sauvage et se reproduit uniquement par boutures. Au parfum frais et légèrement camphré, cette plante clone possède des épis denses dotés de feuilles étroites et allongées ainsi que de fleurs de petite taille et de couleur violet clair. 

De par sa composition biologique riche en esters et alcools monoterpéniques, l’huile essentielle de Lavandin Super constitue traditionnellement un excellent support calmant, sédatif et décontractant, idéal dans le cadre sportif et celui de la relaxation, ainsi qu’anti-infectieux, anti-inflammatoire et cicatrisant. 

Profil biochimique:

Pour en savoir plus sur notre marque Florihana et sur nos produits, nous vous invitons à explorer notre site internet ou à nous contacter à travers notre formulaire ci-joint